LES 5 MEILLEURES TECHNIQUES POUR PUBLIER DES FAUX AVIS [ET TUER SA MARQUE]

Les faux avis sont très intéressants pour une marque car ils permettent de transformer un mulet en cheval de course. Ils permettent aussi de paraître sans avoir à être, ce qui est beaucoup plus facile. Le seul inconvénient est le risque de tuer sa marque, ce qui peut freiner une croissance, voire une carrière, mais cela n’arrête pas les plus motivés des faussaires. 

En tant que spécialiste de l’Advocacy Marketing dont l’arsenal comprend les Avis Clients Authentiques, nous avons développé notre expertise en contre de ces pratiques. Nous connaissons donc bien l’envers du décor. Pour vous aider à détecter ces mauvais usages, nous partageons avec vous les 5 meilleures techniques que nous pourrions conseiller à une marque qui ambitionnerait une carrière de faussaire du web.

 

Technique n°1 : rédiger des faux avis en masse

La technique est grossière, mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Il suffit de payer des sociétés pour utiliser votre plateforme d’avis et rédiger en quantité des avis positifs. Pour une vraie efficacité, évitez de solliciter vos propres clients afin qu’un faible volume relatif de vrais avis soit déposé. Ces faux avis devront comporter un nombre raisonnable de fautes de français et les profils utilisés devront exister par ailleurs sur le web pour un minimum de crédibilité. Attention cependant aux adresses IP utilisées. Si l’éditeur de votre solution d’avis peut constater que des avis différents sont déposés à partir d’une même adresse IP, votre stratagème tomberait à l’eau.

Technique n°2 : pré-filtrer en amont les bons avis

Un peu plus élégant car la technique vous évitera d’avoir à faire des faux. Première étape, opérez une enquête de satisfaction afin de détecter vos clients satisfaits. Deuxième étape, sollicitez un dépôt d’avis uniquement auprès de ces clients, pour une publication sur votre site ou sur des plateformes tierces d’avis. Cette sollicitation peut venir dans un parcours clients unifié avec l’enquête de satisfaction ou dans un deuxième temps par e-mail. Pour sécuriser l’affaire, assurez-vous qu’aucun avis ne puisse être publié spontanément via un bouton du type « Je donne un avis » inséré dans votre site. Vous aurez une superbe note moyenne et la tête haute vous pourrez affirmer que tous vos avis sont authentiques.

Technique n°3 : supprimer les trop mauvais avis

Vous ne vous sentez pas l’âme d’un faussaire et vous trouvez qu’il est trop compliqué de pré-filtrer les clients satisfaits ? Feignant et malhonnête, vous cumulez les qualités pour faire un bon faussaire. La meilleure méthode pour vous est de laisser tourner votre solution d’avis clients et de simplement dépublier ou supprimer après publication vos plus mauvais avis. Vous devrez penser à désactiver la fonction de notification de dépublication probablement prévue dans votre logiciel afin d’éviter que l’internaute indélicat ne soit informé de votre action et ne soit tenté de réitérer son commentaire désobligeant.

Technique n°4 : appliquer des délais de modération longs pour les mauvais avis

La méthode la plus propre. Attention, il faut un peu de méthode. Première étape : instaurez une règle de publication chronologique des avis en fonction de leur date de collecte. Deuxième étape, ne publiez pas bêtement tout de suite les mauvais avis. Instaurez un délai de modération long pour ces avis. Disons 3 semaines, délai au terme duquel vous vous résignerez à les publier. En revanche, publiez tous les bons avis immédiatement, sans délai. Effet miraculeux : seuls des bons avis seront visibles sur les premières pages de votre site, et il faudra remonter de quelques pages en arrière pour commencer à lire des avis négatifs. Ils auront été recouverts par tous les avis positifs collectés depuis 21 jours. Le système sera encore plus efficace si vous ne publiez pas la moyenne des avis, mais seulement des commentaires, cela évitera de faire apparaître un décalage entre la tonalité des verbatims affichés et la valeur de la note moyenne.

Technique n°5 : communiquer sur une note globale, sans partager sa règle de calcul

Vous disposez de nombreux avis, et vous avez envie d’en donner la synthèse via une note globale moyenne valorisante, le cas échéant accompagnée d’étoiles. Pour tricher avec élégance, gardez pour vous votre formule de calcul. Personne ne va tout recompter. Cela vous permettra par exemple de minorer le poids relatif des avis déposés spontanément par des clients mécontents pour privilégier les avis résultant de la sollicitation par mail que vous aurez opérée auprès des seuls clients satisfaits (cf. technique de fraude n°2). Autre suggestion : affichez graphiquement un arrondi qui soit toujours à votre avantage. Par exemple si vous avez 3,7/5 de moyenne, affichez fièrement 4 étoiles jaunes sur 5. Enfin, évitez d’afficher graphiquement le détail de la répartition des notes en fonction de leur valeur. Cela vous évitera de montrer le nombre réel de mauvais avis.

Quelle sanction si vous vous faites prendre ? La peine capitale, appliquée par vos propres consommateurs

La loi prévoit déjà des dispositions sur l’usurpation d’identité, une norme AFNOR de 2013 permet d’être labellisé, en septembre 2016, la Loi pour une République numérique a donné lieu à la création de l’article L. 111-7-2 du Code de la consommation, qui prévoit des obligations d’information pour les gestionnaires d’avis en ligne  (modalités à venir dans un futur décret d’application)*. Les solutions légales et normatives sont là, et chez Q3, nous reprenons toutes ces règles et les affichons clairement en ligne.

Mais la principale sanction est celle que les clients actuels et potentiels vont infliger aux marques adeptes de ces pratiques.

Pourtant il existe des solutions pour tirer parti de la voix du client sans tricher, malgré des avis mitigés.

Nous reprenons une partie de ces techniques dans cet article:  10 conseils pour avoir de bons avis clients sur le web sans tricher.

Intéressé par les techniques permettant de tirer parti (honnêtement) de la voix de vos clients ? Cliquez sur ce lien pour nous suivre sur la page Linkedin de Q3.

 



Laisser un commentaire

mautic is open source marketing automation